Menu
Jardin Quietude

Cultiver son jardin avec Quiétude

Une activité aux nombreuses vertus thérapeutiques

En cette période d’incertitudes, la recherche d’activités qui procurent bien-être et quiétude d’esprit est primordiale pour notre santé, tant mentale que physique. Avec le Québec qui est sur pause, pourquoi ne pas profiter de ce temps dont nous disposons pour pratiquer des activités reconnues pour favoriser bien-être et quiétude ? Ce temps d’arrêt est effectivement tout indiqué pour vous familiariser avec une occupation qui calmera votre esprit et enjolivera vos journées : le jardinage.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un grand terrain ni des connaissances poussées dans le domaine pour y trouver plaisir et satisfaction. C’est le temps de cultiver notre jardin, au sens propre et figuré.

Le jardinage, un baume sur nos cœurs depuis des siècles

À travers l’histoire, le jardinage a toujours été une activité des plus populaires en période de crise. À titre d’exemple, lors de la Deuxième Guerre mondiale, les Américains, afin de parer aux difficultés d’approvisionnement en produits frais, ont créé dans leur cour, jardins et potagers surnommés les « jardins de la victoire ». En 1944, près de 20 millions de ces parcelles de terre ont produit plus de 8 millions de tonnes de fruits et légumes.

Jardin de la victoire de l’école pour enfants sur la première avenue à New York. Crédit : Library of Congress

Historiquement, le jardinage a toujours permis aux familles du monde entier de s’alimenter, de s’occuper de façon positive et d’améliorer leur qualité de vie. Pourquoi alors s’en priver aujourd’hui ?

Jardiner pour nourrir… l’âme !

En plus de nous nourrir, le jardinage peut être incroyablement thérapeutique. De nombreuses études scientifiques ont démontré que « s’entourer de vert » aide à combattre le blues. Le simple fait de voir des plantes et de la verdure permet à l’humain de mieux faire face au stress.

Prendre soin des plantes a aussi des effets vivifiant et apaisant reconnus, en plus de redonner espoir et confiance. Les formes actives de jardinage telles que creuser, pelleter, planter, râteler, permettent au corps de se tenir en forme et à l’esprit de fuir tout sentiment potentiel d’anxiété. Et même les activités plus passives, comme rempoter des semis ou semer des graines font relaxer et permettent de décrocher complètement. D’ailleurs, selon plusieurs experts, s’occuper des plantes peut être l’un des moyens les plus accessibles et les plus simples de s’engager dans la pleine conscience. Le jardinage stimule aussi la créativité et le positivisme surtout quand on pense à la fleur qui fleurira ou au légume qui sera récolté dans quelques semaines.

Comment profiter pleinement des bienfaits du jardin

Pour se remonter le moral, commençons tout d’abord par rêver. Rien de mieux pour s’évader que d’imaginer son futur jardin, qu’il soit en pots, en paniers, sur le balcon ou dans la cour. Il deviendra, au terme de nos efforts, notre petite oasis de bonheur. Pour vous inspirer et faire le plein d’idées, commencez par consulter des sites spécialisés tels que dujardindansmavie.com. Vous verrez que, juste à l’idée d’imaginer vos premières pousses, vous vous sentirez plus détendu, plus heureux et plus positif.

Que vous choisissiez de vous lancer dans un projet de jardin ornemental pour apporter couleurs et bonheur à votre environnement ou de potager comestible pour vous amuser en cuisine en famille, la clé est de planifier, mais surtout, de s’amuser!

Cultiver la zénitude

Allez-y lentement, ne précipitez pas l’activité et utilisez vos sens à chaque étape: voyez, sentez, goûtez, écoutez et ressentez les objets avec lesquels vous travaillez.

Ne vous attendez pas à la perfection ! Il faut du temps et de la pratique pour que les choses soient parfaites, mais les plantes sont souvent assez résistantes, tout comme nous, et supporteront bien quelques erreurs en cours de route.

Appréciez le processus plus que le résultat final : peu importe comment les choses se déroulent, essayez de tirer le meilleur parti du temps que vous y consacrez.

Pour ne pas oublier de prendre soin de votre nouveau jardin, gardez-le près de vous : vous verrez, en plus de vous réchauffer le cœur, il vous apportera de nombreux bienfaits, et vous rappellera que le printemps est officiellement arrivé et que le meilleur reste à venir.

Et finalement, pour obtenir tout le savoir-faire dont vous avez besoin pour creuser, contactez un spécialiste (appelez-le, envoyez-lui une note, suivez-le sur les réseaux sociaux) et, lorsque cela est sûr et recommandé, allez lui rendre visite. Bon jardinage !

Par : Catherine Maisonneuve – Du Jardin dans ma vie.com